Ghada Aoun salue l’absence des représentants de la justice au conseil des ministres

462

La juge Ghada Aoun a réagi à l’absence des représentants du conseil supérieur de la magistrature, le juge Souhail Abboud, du procureur de la république, le juge Ghassan Oweidat, et du président de la Commission d’inspection judiciaire, Berkan Saad. Pour rappel, le conseil des ministres avait été convoqué ce samedi 19 mars par le premier ministre Najib Mikati avec, initialement la présence prévue des 3 hommes.

Cependant, le premier ministre aurait indiqué avoir annulé la convocation des responsables de l’appareil judiciaire dans la crainte de voir être accusé d’ingérence dans les affaires de la justice comme cela a déjà le cas par le passé.

Ghada Aoun a également dénoncé l’exploitation par certains décrite comme une décadence morale, sans les nommer du décès du courtier Michel Mecattaf, encore sans le nommer directement, hier qui faisait l’objet de complicité avec le gouverneur de la Banque du Liban et divers autres responsables et changeurs, dans le cadre d’une enquête pour manipulation du cours de la livre libanaise ouverte en 2021.

Un juge honnête qui croit en son message n’a pas d’ennemis. Il n’exerce son devoir que par respect pour son serment de faire respecter la loi et de poursuivre les auteur, afin de protéger la société. Par conséquent, “chaque investissement bon marché pour un incident mortel tragique n’est que décadence morale”. Enfin, un grand salut aux honorables juges, Abboud, Oweidat et Saad, qui ont refusé de nuire à l’indépendance du pouvoir judiciaire. “

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.