Les négociations entre Ukrainiens et Russes ont débuté à la frontière entre la Biélorussie et l’Ukraine. La délégation ukrainienne est arrivée en retard en raison de difficultés à se déplacer ce lundi matin sur le site de négociations avec la Russie pour exiger un cessez-le-feu “immédiat” et le retrait des troupes russes alors que du côté de Moscou, on indique vouloir trouver un accord dans l’intérêt des 2 partis.

Cette rencontre intervient dans un contexte mondial tendu par la situation en Ukraine. Le président russe a ainsi mis en état d’alerte maximum ses forces stratégiques dont la composante nucléaire fait partie après l’annonce par les Etats-Unis, l’Europe et un certain nombre de pays de sanctions économiques et la suspension du réseau SWIFT. Par ailleurs, l’Europe devrait fournir à l’Ukraine des armes léthales, y compris des avions de chasse. Une première depuis 75 ans, l’Allemagne a indiqué qu’elle fournira de tels équipements.

Cette information intervient alors que la progression russe semble avoir ralentie en raison d’une importante résistance ukrainienne en dépit de l’annonce par Moscou d’une intensification des opérations militaires hier. Les convois russes sont ainsi victimes de drones kamikazes fournis par la Turquie, indique l’armée ukrainienne, qui a publié plusieurs vidéos montrant ces bombardements, faute de pouvoir disposer d’avions de combats.

Côté russe, on indique désormais la totalité de l’espace aérien ukrainien.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.