Le siège de l'Electricité du Liban (EDL).Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés
Le siège de l'Electricité du Liban (EDL).Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés

Le quotidien Al Akhbar accuse la Banque Mondiale de nuire à la fourniture d’électricité au Liban. Le quotidien indique que si le ministère de l’Énergie a achevé tout ce qu’il avait demandé pour la préparation de l’infrastructure technique, administrative, financière et connexe avec les parties concernées en Syrie, en Jordanie et en Égypte, l’institution financière refuserait toujours d’approuver le financement dans l’attente d’une “étude de faisabilité politique”.

Ainsi, le ministre de l’énergie Walid Fayyad aurait mis en oeuvre ce qui avait été convenu en vue de débloquer les contrats d’importation de gaz et d’électricité.

Parmi les conditions mises en oeuvre, l’approbation d’un plan de réforme par le conseil des ministres, la remise en état des infrastructures en Syrie ou encore en Jordanie, ou encore “à la demande de la Banque mondiale, Siemens et Électricité du Liban (EDL) ont effectué une inspection technique de la station de Deir Ammar pour tester son aptitude à recevoir du gaz”. Un consultant aurait aussi été nommé en vue de mener une étude d’impact environnemental tout comme un audit serait actuel mis en oeuvre concernant les comptes de l’Electricité du Liban.

Cependant, les prêts nécessaires à la mise en oeuvre de la fourniture de gaz et d’électricité n’ont pas encore été libérés, cela “sans aucune justification claire”, poursuit le quotidien. “La question est de nature purement politique et est liée à l’étude de faisabilité politique, dont il ressort seulement que la Banque veut garantir des gains politiques aux décideurs dans le financement de l’extraction d’électricité et de gaz,” conclut Al Akhbar.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.