La livre libanaise continue sa descente aux enfers, atteignant à nouveau un niveau proche de son plus-bas historique, avec un taux de parité de 40 750 LL/USD à l’achat et de 40 850 LL/USD à la vente, sur fond d’augmentation généralisée des prix suite à l’entrée en vigueur demain de la hausse de la parité du dollar douanier qui devrait ainsi passer à 15 000 LL/USD, cela pour financer une partie des salaires de la fonction publique.

Les observateurs notent qu’aucune amélioration significative des taux de change ne pourrait intervenir sans progrès significatif avec la conclusion soit d’un accord avec le FMI, soit d’une amélioration de la compétitivité du Liban alors que le système bancaire est impacté par une grave crise financière avec des pertes atteignant, selon les estimations du gouvernement, 72 milliards de dollars, soit presque 3 fois et demi le PIB actuel du pays des cèdres.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?