selective focus photography cement
Photo by Rodolfo Quirós on Pexels.com

Le secteur de la construction au Liban a connu une baisse significative de 11,07 % sur un an du nombre de permis de construire, avec un total de 2 956 permis enregistrés en avril 2024, selon les données des Ordres des Ingénieurs de Beyrouth et de Tripoli. Cette diminution est attribuée à un ensemble de défis incluant des grèves dans les institutions publiques, une baisse notable du pouvoir d’achat de la population libanaise, ainsi que des problèmes de sécurité persistants le long de la frontière sud et le conflit à Gaza.

Malgré la baisse du nombre de permis, la superficie totale autorisée par ces permis (CAP) a connu une hausse de 23,94 %, atteignant 1 651 873 mètres carrés. Cette augmentation est principalement due à un virage vers des projets plus communautaires et collectifs, une tendance qui semble être une adaptation stratégique aux pressions économiques.

Un examen plus détaillé des données régionales révèle un impact varié à travers les gouvernorats. Le Mont-Liban, traditionnellement un centre de construction, a subi une réduction significative, gérant 34,64 % du total des permis, en baisse de 1 366 en avril 2023 à 1 024 au même mois en 2024. Le gouvernorat du Sud, qui suit, a également vu une réduction des permis de 887 à 782, marquant une part de 26,45 % du total.

Les gouvernorats de Nabatieh et de la Bekaa ont enregistré respectivement 474 et 434 permis, maintenant une prise stable sur leurs parts de marché à 16,04 % et 14,68 %. Pendant ce temps, le gouvernorat de Beyrouth a connu la baisse la plus notable, avec seulement 142 permis, soit seulement 4,8 % du total, signalant un changement significatif dans le paysage de la construction de la capitale.

Newsdesk Libnanews
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

Un commentaire?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.