L’auteur de l’agression qui a visé hier Salman Rushdi aurait été identifié comme étant Hadi Matar, âgé de 24 ans. Pour l’heure, les autorités américaine cherchent à confirmer son identité et le pays dont il est originaire. Cependant, certaines sources US indiquent que le jeune homme serait d’origine libanaise et habitant Fairview dans le New Jersey.

Il aurait porté plusieurs coûts de couteaux contre l’écrivain britannique d’origine indienne visé par une fatwa de l’Ayatollah Khomeini depuis les années 1980 pour son livre, Les Versets Sataniques alors que ce dernier se trouvait sur l’estrade de la Chautauqua Institution. L’agresseur avait ensuite été maitrisé par des employés de cette organisme ainsi que des membres de forces de l’ordre qui étaient déjà sur place.

Pour l’heure, les autorités américaines indiquent que Hadi Matar ne serait pas directement lié aux gardiens de la révolution islamique. Cependant, l’examen de son téléphone et de ses réseaux sociaux semblent montrer que le jeune homme éprouve une sympathie pour ces derniers. La police américaine estime que ce dernier aurait agi de son propre chef.

Pour l’heure, Salman Rushdi, âgé de 75 ans, se trouve toujours dans un état grave, ayant subi des coups de couteaux notamment au niveau du cou. Il pourrait perdre l’usage d’un oeil et serait actuellement placé sous respirateur.

Vivant de nombreuses années sous un sécurité renforcées, Salman Rushdi avait depuis quitté la Grande Bretagne pour les Etats-Unis où il jouissait d’un dispositif sécuritaire moins lourd.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.