Alors que précédemment au départ du premier ministre désigné Najib Mikati, l’atmosphère était positive, il semblerait que désormais le blocage de la formation d’un nouveau gouvernement soit dans l’impasse alors qu’une médiation du général Abbas Ibrahim serait évoquée.

Ce dernier devrait ainsi se rendre auprès du chef de l’état le général Michel Aoun après un entretien avec Najib Mikati. Cependant, certaines conditions auraient été formulées pour cette rencontre. Ces conditions seraient liée au fait que le président de la république souhaiterait que le général Abbas contacte également le dirigeant du CPL Gébran Bassil, indiquent certaines sources médiatiques.

Par ailleurs le journal arabophone Nidaa al Watan note qu’une enveloppe scellée serait parvenue au premier ministre avec un contenu comprenant notamment une série d’exigences dont la démission du gouverneur de la Banque du Liban et la nomination de fonctionnaires de première catégorie dont ceux liés à l’université libanaise ou encore des juges de la cour de cassation, cour devant laquelle la procédure d’appel des anciens ministres dans le cadre de l’enquête portant sur l’explosion du port de Beyrouth est actuellement bloquée après le refus du ministre des finances Youssef Khalil à signer ce décret.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?