Des manifestants ont investi le ministère de l’énergie, en signe de contestation contre le rationnement de carburant et une possible fin des subventions accordées à ce secteur. Ils exigent également la fin de la contrebande vers la Syrie.

Ces derniers ont également rencontré la directrice générale du ministère, Aurore Feghali, pourtant actuellement accusée de malversations financières. À cette dernière, les manifestants ont indiqué que si – comme elle le prétend – elle ne fait pas parti d’un système de corruption, elle devrait démissionner. Cette dernière a dit comprendre les appréhensions des gens et estime que le Liban entre dans une période difficile en dépit des assurances du gouverneur de la Banque du Liban qui avait estimé le pire être derrière nous.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.