La centrale électrique de Deir el Ammar au Nord Liban. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.
La centrale électrique de Deir el Ammar au Nord Liban. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Les obstacles juridiques, techniques et financiers permettant l’importation de gaz en provenance d’Egypte auraient été levés, indique-t-on de source médiatique. Les centrales de Deir Ammar et de Zahrani pourraient ainsi en bénéficier.

Pour rappel, les autorités américaines avaient proposé l’importation de gaz en provenance d’Egypte via le gazoduc arabe transitant par la Jordanie et la Syrie répondant ainsi à la proposition du Hezbollah d’importer du fioul en provenance d’Iran. Cette annonce intervient alors qu’un premier tanker de carburant en provenance d’Iran serait à proximité du canal de Suez.

Ces mêmes sources indiquent qu’une première cargaison de gaz pourrait être acheminée au Liban d’ici quelques semaines après la signature des accords.

Pour l’heure, on ignore la nature des obstacles ayant été levés, les spécialistes indiquant que l’infrastructure du gazoduc côté syrien a été très endommagé lors du conflit civil tout comme le réseau transférant de l’électricité depuis la Jordanie. Les informations actuelles feraient état d’un plan consistant à acheminer du gaz à la Jordanie qui pourrait à son tour fournir le Liban via la Syrie.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն