Le premier ministre sortant Najib Mikati a rencontré en son domicile ses prédécesseurs Fouad Saniora et Tamam Salam afin d’évoquer la situation actuelle que traverse le Liban.

Selon le communiqué publié à l’issue de cette réunion, ils ont estimé que “le Liban traverse des situations délicates en termes de cas persistants de crises nationales et politiques, et d’effondrement institutionnel, économique, financier, avec la persistance de l’incapacité chronique à se réformer, et son incapacité à élire un nouveau président de la république”.

Les 3 hommes appellent ainsi à respecter la constitution, la souveraineté de la république, la démocratie parlementaire, à la séparation du pouvoir et à la restauration de l’autorité de l’état, comme également l’indépendance de la justice.

Ils ont appuyé la mise en place d’un nouveau gouvernement “avec son président et ses membres jouissant de vision, de volonté, de leadership, de courage et de crédibilité, afin que les Libanais retrouvent confiance dans leur État, leur système démocratique parlementaire et leur système économique libre”, ainsi que des pays arabes.

ils saluent aussi le “rôle joué par le Premier ministre à travers sa communication avec toutes les parties internes et externes au bénéfice du pays et des citoyens” et appellent à l’union nationale avant de conclure en honorant l’ambassadeur d’Arabie saoudite au Liban, en raison de la conférence ui s’est tenue dans la salle de l’UNESCO, le samedi 5 de ce mois, le l’occasion du 33e anniversaire des accords de Taëf.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?