Le gouvernement Mikati III s’est réuni pour la première fois au Palais Présidentiel de Baabda en présence du Président de la République, le général Michel Aoun. Pour rappel, ce nouveau cabinet a été formé le 10 septembre, 13 mois après la démission du gouvernement Hassan Diab. Il aurait pour objectif de relancer les négociations avec le FMI afin de faire face aux conséquences de la crise économique alors que la fin des subventions est désormais rendue nécessaire faute de de fonds disponibles de la Banque du Liban qui finançait jusqu’à présent le programme de subvention à l’achat des produits de première nécessaire nécessité mais également d’organiser les élections législatives prévues en mai 2022.

Cette réunion a été marquée par la photographie officielle du gouvernement au perron du Palais de Baabda et en présence, outre du gouvernement et du président de la république, le général Michel Aoun, du président de la Chambre Nabih Berri conformément au protocole.

À l’issue de cette réunion, a été mis en place un comité interministériel de rédaction de la déclaration ministérielle qui devra être présentée par le gouvernement devant le parlement et à l’issue de laquelle un vote de confiance devra avoir lieu.

Lors de cette première session, le chef de l’état a souligné l’urgence de la situation notamment face à la dégradation des conditions sociales et économiques auxquelles la population fait face et ainsi permettre de mettre le pays des cèdres sur la voie du sauvetage.

La déclaration du Président de la République à l’occasion de la première réunion du cabinet Mikati III

Nous sommes confrontés à des responsabilités nationales et historiques majeures pour activer le rôle de l’État et de ses institutions et restaurer la confiance en lui. Nous ne devons pas perdre de temps car nous n’avons plus le luxe de la lenteur et de la procrastination. Des solutions urgentes sont nécessaires. pour aborder les conditions de vie des citoyens et lancer un atelier rapide pour mettre le Liban sur la voie du sauvetage, de la récupération et de la renaissance.
“Le gouvernement devrait travailler comme une équipe unique, homogène et coopérative pour mettre en œuvre un programme de sauvetage et concentrer les efforts pour atteindre l’intérêt national suprême et les intérêts des citoyens. Nous sommes confrontés à de grands défis, je vous recommande donc de parler moins et faire plus. Nous serons confrontés à de grandes difficultés et nous travaillerons à les surmonter et à imaginer des solutions possibles. L’extérieur et l’intérieur dépendent de Notre succès est de faire face aux crises accumulées et qui se chevauchent, et plus nous faisons preuve de sérieux, d’engagement et de détermination, plus les pays frères et amis nous soutiendront.
Les Libanais espèrent que le gouvernement s’attaquera à leurs problèmes de vie quotidienne et répondra à leurs aspirations légitimes et à leurs aspirations à un avenir meilleur qui dissipera leur anxiété et leur assurera la stabilité et une vie décente, en accordant la priorité à l’allégement de leurs souffrances et pourvoir à leurs besoins urgents.
(…)
J’espère que le comité ministériel veillera également à ce que la déclaration ministérielle achève les négociations avec le Fonds monétaire international, suive la mise en œuvre du plan de carte de financement, élabore un plan de restructuration du secteur bancaire, travaille sur le retour de Syriens déplacés, et achever et mettre en œuvre le plan d’électricité.

Najib Mikati appelle ses ministres aux actes et non aux mots

Pour sa part, le nouveau premier ministre Najib Mikati a estimé qu’un important travail et d’importants sacrifices doivent être effectués en raison de mesures exceptionnelles qui doivent être mises en place. S’adressant aux nouveaux ministres, il les appelle à réduire leurs apparences dans les médias “parce que la population attend des actes et ne sont pas intéressés par des mots ou des promesses”.

Le premier ministre a également appelé à une coordination permanente entre les ministres sur les questions d’intérêt commun et une politique non discriminatoire.

Par ailleurs, de source médiatique, on indique que Najib Mikati devrait se rendre dans les pays du golfe à l’issue du vote de confiance au Parlement, avec pour objectif de débloquer une aide financière urgente au Liban en dépit des

Par ailleurs, de source médiatique, on indique que Najib Mikati devrait se rendre dans les pays du golfe à l’issue du vote de confiance au Parlement, avec pour objectif de débloquer une aide financière urgente au Liban en dépit des propos tenus par ces pays de conditionner toute aide au plan du FMI.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն