aerial view of coastal town
Photo by Jo Kassis on Pexels.com

Beyrouth, Liban – La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) estime que le PIB réel du Liban a diminué de 0,2% en 2023. Cette contraction est attribuée à l’impasse politique, au peu de progrès sur les réformes essentielles et aux attaques israéliennes le long de la frontière sud du Liban depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza.

Ce rapport intervient alors que les principales institutions internationales qui s’attendaient à un retour de la croissance au Liban en 2024 ont dû revoir leurs prévisions à la baisse en raison d’une part de l’absence de réformes du système financier et d’autre part en raison du contexte lié au conflit israélo-palestinien.

Projections Économiques pour 2024-2025

La BERD prévoit une croissance économique au Liban de 0,2% en 2024 malgré les risques géopolitiques, l’inaction politique et les réformes bloquées. Elle anticipe toutefois une accélération de la croissance du PIB réel à 3% en 2025 si les tensions régionales diminuent et si un programme avec le Fonds Monétaire International (FMI) est mis en œuvre. La BERD a également noté que les effets négatifs de la guerre de Gaza sur les arrivées de touristes au Liban pourraient persister.

En comparaison, la BERD prévoit une activité économique dans les pays du sud et de l’est de la Méditerranée à 3,4% cette année et à 3,9% l’année prochaine. Pour l’ensemble de ses pays membres, la BERD anticipe une croissance de 3% en 2024 et de 3,6% en 2025.

Incertitudes et Défis Économiques

La BERD souligne que le Liban reste exclu des marchés de capitaux internationaux, et que les perspectives d’un programme avec le FMI restent incertaines. Les rendements des obligations souveraines libanaises sont élevés, ce qui montre que le pays a effectivement perdu l’accès aux marchés de capitaux mondiaux. Néanmoins, la banque note une augmentation des réserves de devises étrangères en 2023, grâce à une hausse des envois de fonds et des arrivées touristiques.

De plus, le taux de change du dollar américain sur le marché parallèle s’est stabilisé autour de 89 700 livres libanaises par dollar depuis la fin du mois de juillet. Le taux d’inflation a également diminué, passant d’un pic de 352% en mars 2023 à 123% en février 2024, aidé par la baisse des prix de l’énergie et des denrées alimentaires.

Un commentaire?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.