Nouvel effondrement de la livre libanaise face au dollar au marché noir, avec une parité de 18 175 LL/USD à l’achat et de 18 225 LL/USD à la vente.

Cette situation intervient alors qu’aucune amélioration sur le plan politique n’est à l’ordre du jour pour l’heure et qu’une majorité des déposants ont refusé d’accepter la circulaire 158 de la Banque du Liban. Si celle-ci permettait de disposer de 400 USD par mois cash et de l’équivalent de 400 USD en livre libanaise au taux de la plateforme électronique Sayrafa soit à 12 000 LL/USD, nombreux sont les déposants qui estiment que les conditions mises en place par les banques, tel que l’acceptation de manière irrévocable de ne pas porter plainte contre elle, constituent une fraude d’autant plus importantes que la majorité des banques sont toujours insolvables.

L’effondrement du Liban pourrait intervenir d’ici quelques jours, notait, il y a 2 jours à peine, le premier ministre sortant Hassan Diab, une situation rendue d’autant plus critique que les pénuries se multiplient avec le refus de la Banque du Liban à accorder les lignes de crédit nécessaires au déchargement des tankers, à l’achat de médicaments y compris pour les personnes souffrant de cancers ou de maladies chroniques ou des pénuries alimentaires.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Հայերեն