Le premier ministre sortant Hassan Diab a rendu hommage aux victimes de l’explosion du port de Beyrouth par un communiqué, à la veille des premières commémoration de ce drame qui ont couté la vie de plus de 200 personnes et blessés 6500 personnes.

Il s’est ainsi interrogé sur les motifs de l’arrivée des 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium au Liban et sur les circonstances de l’explosion.

comment une conscience humaine et patriotique peut-elle profiter des larmes des familles des victimes à des fins politiques ou personnelles ?

Hassa Diab a également dénoncé les tentatives d’exploitation de cette tragédie à des fins politiques et estimé qu’il n’y aura pas de véritable justice au Liban “si une vraie justice n’est pas rendue dans l’affaire de l’explosion du port de Beyrouth”.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Հայերեն