Le Musée du Hezbollah à Mlita. Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés.

Les autorités israéliennes ont accusé le Hezbollah de stocker des armes à proximité de zone résidentielles, voire même à 25 mètres d’une école de la localité d’Ebba dans la région de Nabatiyeh au Sud du Liban. Des civils seraient ainsi utilisés comme boucliers humains, notent les responsables militaires de l’état hébreu qui indiquent que toutes les mesures jugées nécessaires seront prises concernant “les cibles actives”.

“Tous les sites du Hezbollah seront pris pour cibles”, annonce l’armée israélienne qui ajoute qu’elle révèlera ces derniers.

Ce communiqué intervient quelques jours après les 15ème commémorations du dernier conflit entre le Liban et Israël.

Pour rappel, le conflit de juillet-aout 2006 avait débuté suite à l’enlèvement par le Hezbollah de 2 soldats israéliens. Cette guerre fait plus de 1200 victimes côtés libanais, la majorité étant des civils dont 30% d’enfants. 173 militaires israéliens ont été tués de leur côté. Le Liban a également subi la perte de nombreuses infrastructures, notamment routières, les forces israéliennes ayant bombardé la majorité des ponts. 

Elle s’était achevée par l’adoption de la résolution 1701 du conseil de sécurité de l’ONU.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Հայերեն