Joe Biden a prêté serment au cours d’une cérémonie télévisée dont la plupart des participants étaient masqués en raison des circonstances induites par le coronavirus COVID19, devenant désormais le 46ème Président des Etats-Unis à entrer en fonction.

Cette cérémonie a été marquée par l’absence du Président Américain sortant Donald Trump qui s’est envolé pour la Floride. Son service de presse indique cependant que ce dernier avait laissé à son successeur une lettre.

Etaient également présents, les anciens Présidents Bill Clinton et son épouse Hillary, Georges Bush ou encore Barak Obama.

La cérémonie a également marquée par l’hymne national des Etats-Unis chanté par Lady Gaga peu avant la prestation de serment de la nouvelle vice-présidente des Etats Unis Kamala Harris ou encore la prestation de Jennifer Lopez.

Un discours placé sous le signe d’un nouveau départ et de l’unité.

Le désormais Président Joe Biden s’est ensuite adressé à l’issue de sa prestation de serment, estimant que les Etats-Unis célèbrent aujourd’hui, la volonté du peuple, la démocratie, chose fragile selon lui. La Démocratie a triomphé, souligne le nouveau président.

Abordant la question de l’invasion du Capitole, il y a quelques jours, Joe Biden a indiqué se tourner vers l’avenir. Il y a beaucoup à gagner, beaucoup à guérir, note-t-il, une allusion notamment à la pandémie du coronavirus. Des millions d’emplois ont été perdus par les circonstances.

Joe Biden a également abordé la question du terrorisme interne aux USA, citant Abraham Lincoln, soulignant la nécessaire unification des Etats-Unis et non à la division, énumérant tous les défis au niveau des Etats-Unis mais également au niveau mondial égratignant au passage indirectement son prédécesseur, notamment au sujet des fausses vérités et des mensonges “racontés pour le pouvoir”.

Je fais devant vous le serment d’être le président de tous les américains

Nous avons la responsabilité de protéger la vérité, estime le nouveau chef de l’état. Cependant, il s’agit de faire confiance réitérant son appel à l’unité nationale.

“Le premier acte comme président sera de vous joindre à moi pour prier pour les âmes des 400 000 victimes de la pandémie” demande Joe Biden.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.