Joanna Wronecka. Source Photo: ONU
Joanna Wronecka. Source Photo: ONU

Nommée cette année au Liban, la coordinatrice spéciale Joanna Wronecka a présenté en compagnie de Jean-Pierre Lacroix, sous-secrétaire général en charge des opérations de la paix et le commandant de la FINUL, le général Stefano Del Col, le rapport de suivi de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU devant celui-ci.

Elle a ainsi souligné les difficultés actuelles du Liban sur le plan de la situation sociale et économique, ainsi que les difficultés auxquels sont confrontés les libanais.

Les participants ont réitéré leur appel à la formation le plus rapidement possible d’un nouveau gouvernement au Liban pour permettre la mise en place des réformes économiques, monétaires et institutionnelles nécessaires au déblocage de l’aide internationale et à la relance de l’économie.

Les Nations Unies font ce qu’elles peuvent pour atténuer la situation, mais en fin de compte la responsabilité de sauver Le Liban est entre les mains des dirigeants libanais.

Egalement à l’ordre du jour, le dossier des élections législatives prévues en 2022, qui devrait permettre, selon les membres du conseil de sécurité de l’ONU permettre à la population d’exprimer leurs griefs par rapport à la classe politique actuelle.

Enfin, au sujet de l’explosion du port de Beyrouth à 2 semaines des commémorations du drame qui a fait plus de 200 victimes et 6000 blessés, Joanna Wronecka a souligné la nécessité d’aboutir à la justice via une enquête impartiale et transparente.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Հայերեն