La herencia también es culinaria de la que el Líbano puede estar orgulloso de una cierta riqueza. Un centro en el comercio, la Tierra de los Cedros ha adoptado una serie de platos extranjeros como el famoso Daoud Bacha, de origen albanés que lleva el nombre de un ex gobernador de Moutassarifiah , el falafel de origen egipcio. También hay platos locales como el famoso tabulé o Hommos.

Hommos, un plato quizás inventado en Beirut

Por lo general, se sirve como entrante y puede acompañar el resto de la comida, Hommos es fácil de hacer.

Algunos verán un origen damasquinado, otros creen que este plato fue inventado en Beirut en el siglo XIX durante la ocupación otomana y finalmente algunos citan un origen egipcio medieval.

Su origen sería objeto de controversia.

Los israelíes también afirman haberlo creado a partir de un plato similar pero sin sus ingredientes esenciales, a saber, tahini y ajo, que juntos les dan su sabor característico, como podemos descubrir.

La receta de Hommos

  1. 1- Une boite de Hommos ou de Pois chiches, vidées dans un grand pot. Le contenu des boites sera mis sous le feu jusqu'à ce que la peau des pois chiches s'enlève facilement. Il faudra attention à ce que cela ne soit pas trop sec.

    On peut également prendre des pois chiche secs qu'on laisse tremper la veille.

  2. 2- On passe au mixer pour réduire les pois chiches en purée puis on met 2 gousses d'ail pressés avec du jus de citron et 3 à 4 cuillerées à soupe de Tahini, une crème de sésame, toujours en mixant.

    Quand cela devient épais, on peut alléger avec un peu d'eau.

  3. 3- Pour dresser le plat, on le placera dans une assiette creuse, en égalisant et creusant son milieu. On peut y déposer quelques grains de pois chiches et saupoudrer légèrement avec un peu de sumac. Enfin, rajouter pour compléter un peu d'huile d'olive.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Հայերեն