S’exprimant devant l’assemblée générale des Nations Unies via un enregistrement préalablement effectué, le chef de l’état, le général Michel Aoun, a appelé la communauté internationale à financer les projets vitaux, publics et privés, afin d’aider le Liban a faire face à la crise économique et à créer des emplois.

Soulignant les défis auxquels fait face le Pays des Cèdres, le président de la république a souligné que la formation d’un nouveau gouvernement permet au Liban d’entrer dans une nouvelle phase.

Ce nouveau cabinet doit faire face à des défis internes et internationaux, reconnait le chef de l’état, pour gagner la confiance de la population et de la communauté internationale,

Précédemment, le général Michel Aoun avait également appelé la communauté internationale à porter son assistance dans le cadre de l’enquête concernant l’explosion du Port de Beyrouth. L’enquête en cours, note-t-il doit identifier qui a amené les 2700 tonnes de nitrate d’ammonium et en découvrir le véritable mobile. Il a également réitéré son appel à ce que les pays disposant de moyens satellitaires fournissent au Liban, les données nécessaires à l’enquête.

Le Président de la république a également indiqué que le pays des cèdres n’abandonnera pas ses droits dans le cadre de la dispute concernant l’exploration et l’exploitation de sa zone économique exclusive avec Israël, condamnant toute infraction, allusion au projet israélien de forer au niveau d’une zone disputée par les 2 pays.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Հայերեն

Comments are closed.