Le Premier Ministre Saad Hariri, annonçant sa démission, le 29 octobre 2019. Source Photo: Dalati & Nohra
Le Premier Ministre Saad Hariri, annonçant sa démission, le 29 octobre 2019. Source Photo: Dalati & Nohra

L’ancien premier ministre et actuel premier ministre désigné Saad Hariri a demandé, dans un communiqué, au gouvernement sortant de régler la contribution libanaise au Tribunal Spécial pour le Liban.

Pour rappel, la contribution libanaise représente 49% du budget de cette institution judiciaire qui a annoncé la suspension prochaine de ses travaux, faute de fonds.

Le Chambre de première instance du Tribunal Spécial pour le Liban a annoncé, le 3 juin dernier, l’annulation de l’ouverture du procès des personnes suspectées d’être impliqués dans la tentative d’attentat visant les anciens ministres Marwan Hamadé et Elias Murr ainsi que dans l’assassinat de l’ancien secrétaire général du PCL, Georges Hawi. Cette décision serait justifiée par un manque de fonds disponibles a,lors que 

Selon le communiqué, cette ordonnance de la Chambre faisait suite au dépôt du Greffier le 1er juin 2021, qui a notifié à la Chambre la “situation financière grave à laquelle le TSL est actuellement confronté”, en raison du retard de paiement des autorités libanaises, appelant par ailleurs au versement de contribution d’ici la fin du mois. 

LE TSL POURSUIT SES EFFORTS INTENSIFS POUR RECUEILLIR LES FONDS NÉCESSAIRES À LA POURSUITE DE SA PROCÉDURE JUDICIAIRE EN COURS ET RÉITÈRE SON APPEL URGENT À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE POUR QU’ELLE CONTINUE DE SOUTENIR FINANCIÈREMENT

Communiqué du TSL

Pour rappel, parmi les accusés se trouve Salim Jamil Ayyash, membre du Hezbollah. Ce dernier a été reconnu coupable de l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri, le 14 février 2005, alors que les autres membres du mouvement chiite également suspectés avaient été acquittés lors d’une session précédente du tribunal consacrée à l’affaire Rafic Hariri

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Հայերեն