S’exprimant sur les ondes de la chaine Libanaise Future News, le député Al Moustakbal Ahmat Fatfat a estimé que les déclarations de la coalition sortante du 14 Mars concernant les armes de la Résistance, surnom de la branche militaire du Hezbollah visent « à préserver l’union du Liban »

Le parlementaire a également souligné son engagement en faveur de l’application des Accords de Taëf et de la Constitution Libanaise, décrites comme plus importantes que les résolutions 1559 et 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU, estimant que « la souveraineté libanaise sur tous les territoires libanais est, selon la Constitution, dans les mains de l’Etat et des forces de sécurité libanaise, et ceci sans mentionner les milices armés ou les armes illégales »