Les fonds transférés de la diaspora libanaise ont chuté de 19.2% durant les 9 premiers mois de l’année 2020, indique un rapport de la Banque du Liban. Ainsi, ils ne représenteraient plus que 4.7 milliards de dollars contre 5.8 milliards de dollars précédemment, soit à leur plus bas niveau depuis 2007.

Les observateurs notent que cette chute a été principalement motivée par les difficultés économiques que traverse le Liban d’une part mais également par les mesures mises en place par le secteur bancaire qui a unilatéralement mis en place un contrôle informel des capitaux en novembre 2019.

Parallèlement, les flux financiers sortants ont également chuté, note ce même rapport. Ainsi, seuls 2.3 milliards de dollars seraient sortis du Pays des Cèdres, en chute de 33.5%, principalement induits par le contrôle informel des capitaux.

Ainsi au niveau net, 2.4 milliards de dollars sont entrés au Liban.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español