Beyrouth, le 18 août, 2021: En collaboration avec « Philharmonic Mirea » et « Zuralia Orchestra», le musicien et compositeur Toni Makhoul, a ébloui le public avec son nouveau spectacle extravagant « Le Grand Spectacle », le 18 août 2021 dans la célèbre salle majestueuse de «L’Opéra National de Bucarest », transmettant au monde entier un message du Liban qui peut-être en crise mais ne faiblit jamais et est plus fort que jamais.

Le spectacle était un message d’espoir au Liban et a emmené le public ému dans un rêve musical, le déposant devant une production remarquable ayant rassemblé près de 100 artistes sur scène dans une performance unique à couper le souffle. Écrit, composé, arrangé et produit par Toni Makhoul, le public a assisté pour la première fois à une combinaison complète et parfaite de compositions musicales, d’orchestre philharmonique, de chœurs, de chanteurs, de performances de danse et de présentations vidéo artistiques.

Le spectacle, dirigé sur scène par Toni Makhoul jouant à la guitare, a impressionné tous les invités vue la majestueuse performance ainsi que les « Philharmonic Mirea » et « Zuralia Orchestra » roumains dirigé par Bassam Challita. Le spectacle qui a présenté les invités spéciaux Relu Balkan, Bella Santiago, Stefan Alexandru, Anca Turcasiu, a été enrichi par le jeune pianiste Michel Mirea.  

L’harmonie des mélodies ainsi que la chorégraphie de Sandra Abbas et Asadour Euredjian qui ont collaboré avec les célèbres chorégraphes roumains Daniel Dobre et Gery Petre, mettant en vedette plus de 32 des meilleurs danseurs roumains exécutant des styles diversifiés tels que tango, valse, disco, salsa, ballet, samba, espagnol, danse de corde et bien plus encore, ont captivé tous les cœurs et séduits tous les spectateurs.  

Au-delà de la splendeur du « Grand Spectacle », des projections vidéo artistiques accompagnaient chaque mélodie ou chanson sur écran géant, préparées par le réalisateur Elias Absi. Commentant le succès du concert, Toni Makhoul, qui refuse d’inclure dans son spectacle une chanson ou une comédie musicale qui ne soit pas de ses propres compositions, a déclaré : « Le Liban souffre depuis plus de deux ans et aujourd’hui à travers Le Grand Spectacle j’ai voulu transmettre au monde que la musique, l’art et la culture sont la véritable identité et la définition du Liban. Nous pouvons définir notre pays et non ses crises. J’ai mis toutes mes émotions dans cette performance spectaculaire, créant un mélange harmonieux de danse, de musique, de mélodies et d’arts visuels. Le Liban sera toujours une inspiration et une source d’espoir pour tout le monde ».

Au cœur de l’époque la plus critique de l’histoire moderne du Liban et dans un esprit d’amour contre les forces montantes des ténèbres, le compositeur Toni Makhoul a donné vie à sa vision remarquable et a présenté Le Grand Spectacle. Un spectacle unique et sans pareil qui a ébloui tout le public en laissant une impression de grandeur et d’espoir pour un avenir meilleur non seulement pour le Liban mais pour le monde entier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español