De nombreuses routes coupées après l’annonce du retrait de la candidature de Saad Hariri

227

De nombreuses routes sont actuellement coupées dans la foulée de l’annonce du retrait de la candidature de Saad Hariri comme prochain premier ministre. Ce dernier avait été nommé le 22 octobre 2020 à l’issue de consultations parlementaires obligatoires menées par la Présidence de la République.

Certains protestataires indiquent manifester non pas en raison du retrait de Saad Hariri, considéré comme faisant partie d’une classe politique corrompue et dont ils réclament le retrait selon eux mais en raison de la dégradation des conditions sociales et économiques avec 77% de la population qui désormais ne mange plus à sa faim dont 33% d’enfants. La livre libanaise a perdu 92% de sa valeur face au dollar et a franchi aujourd’hui le palier symbolique des 20 000 LL/USD faute de perspective sur le plan politique en vue de débloquer l’aide internationale pourtant nécessaire à la relance de l’économie locale.

Désormais, le salaire minimum n’équivaudrait plus qu’à 34 USD par mois et le salaire médian à 114 USD par mois.

Sont actuellement coupées, dans la capitale Beyrouth, la corniche Mazraa, tout comme le rond-point Qasqas, et au sud de la capitale, l’avenue Hafez el Assad et Khaldeh.

Dans la Békaa, l’entrée de la ville de Baalbeck est actuellement interrompue à la circulation, tout comme dans la partie centrale de la plaine, les routes de Taalabaya et de Marj.

Au Sud du Liban, les commerçants de la ville de Nabattieh ont baissé leurs rideaux en vue de dénoncer la dégradation de la valeur de la livre livre libanaise face au dollar.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.