Arneli Art Gallery… Ce mot résonne pour les artistes naissants, libanais mais aussi étrangers, comme un souffle d’espoir. Ils y voient leurs premières œuvres connaitre, malgré leur jeune âge, un succès aussi bien local que régional et international… Un art juvénile qui ne demande qu’à être propulsé dans le marché après avoir été minutieusement étudié, analysé, apprécié et adopté par la fondatrice d’Arneli Art Gallery. 

Dzovig Arnelian est à l’origine de cette plateforme artistique numérique, qui a vu le jour en 2020 et qui interpelle notamment peintres, photographes et sculpteurs… La jeune entrepreneure libano-arménienne s’acharne à soutenir et à promouvoir les œuvres d’art de nouveaux diplômés et d’artistes émergents libanais et moyen-orientaux. Titulaire d’une Licence en arts plastiques, Dzovig Arnelian poursuit actuellement son Master à la Faculté des Beaux-Arts et d’Architecture de l’Université libanaise. Ayant constaté que la scène artistique locale souffre d’un manque qui handicape l’élan des jeunes artistes sortants, la jeune femme a pris l’initiative de remédier à cette infirmité. « Sans inspiration, technique et talent, l’art, certes ne vaut rien. Mais il est important, voire crucial de savoir que, de nos jours, ces trois éléments à eux-seuls, ne peuvent, en aucun cas, aider l’artiste à se faire connaitre. Aujourd’hui, l’art, c’est aussi du marketing et du networking, en vue de parvenir à la vente des œuvres. Or, dans les universités, il n’existe pas de cours dédié à l’enseignement de la mise en avant commerciale des créations artistiques. Plus encore, les galeries peinent à initier les jeunes artistes à cet aspect du processus de vente », affirme Dzovig Arnelian. C’est donc à partir de ce besoin latent, détecté par l’artiste-entrepreneure, que l’idée de lancer une galerie –pour le moment- numérique lui est venue à l’esprit. Arneli Gallery offre principalement deux services : 

– L’exposition, la promotion et la vente des œuvres d’art. Dzovig Arnelian procède au repérage des nouveaux talents et à l’évaluation des biens pour enfin assurer la vente des travaux. 

– La formation en matière d’expertise et de commerce de l’art. Dzovig Arnelian fournit, avec son sens de la pédagogie, un accompagnement personnalisé pour chaque artiste en vue de lui permettre de transmettre au monde son génie et, par conséquent, d’acquérir les compétences suivantes : 

  • Rédiger des descriptifs d’œuvres artistiques
  • Définir et mettre en œuvre une politique de commercialisation et de marketing
  • Assurer la promotion et la communication des créations 

Comme tout produit, qu’on le veuille ou non, l’œuvre d’art est un produit sur lequel on doit décider d’un prix, trouver un marché, commercialiser et vendre, surtout si l’on souhaite en vivre. Il faut donc se former sur les lois du marché de l’art et la vente avant de se lancer, ce qui n’est pas facile puisque les formations en vente pour artistes sont mal perçues. Après tout,  l’art est au-dessus des lois du marché, pas vrai?

Pour plus d’informations : www.arneliartgallery.com

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español