Aucune avancée majeure n’a eu lieu sur le front de la formation d’un nouveau gouvernement alors que le Président de la Chambre des Députés Nabih Berri souhaite proposer de nouvelles solutions.

Nabih Berri soutiendrait ainsi la proposition de l’ancien député Walid Joumblatt qui souhaite ainsi que le prochain cabinet soit composé de 24 membres et non plus de 18 membres, dont 8 affiliés à la Présidence de la République et au Courant Patriotique Libre, 8 au duo Hezbollah et Amal et 8 au Premier Ministre Désigné Saad Hariri, écartant ainsi toute possibilité de droit de véto.

Walid Joumblatt aurait déjà proposé cette solution lors d’une rencontre avec le Président de la République, le général Michel Aoun, la semaine dernière. Ce dernier aurait également souligné la nécessité de mener un audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban et de poursuivre la lutte contre la corruption.

Cependant, Saad Hariri tiendrait à constituer un gouvernement de 18 membres et devrait donc refuser ce compromis, indiquent des sources proches de lui.

Toujours sur le plan politique, le weekend a été marqué par des échanges toujours brutaux entre Courant du Futur et Courant Patriotique Libre. Gébran Bassil a ainsi accusé le premier ministre désigné Saad Hariri de vouloir isoler la Présidence de la République, répondant ainsi aux accusations du bureau du premier ministre désigné qui l’accusaient de vouloir obtenir un tiers de véto au sein du prochain cabinet.

Par ailleurs, Saad Hariri s’est également rendu auprès du Patriarche Maronite Béchara Boutros Rahi pour lui demander de tenter une médiation entre lui et la présidence. La rencontre a été qualifiée de positive, indique-t-on de source médiatique.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español