La parité de la livre libanaise reste aux alentours des 8 600 LL/USD à l’achat et de 8 650 LL/USD à la vente au marché noir au lendemain des propos du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, qui a officiellement évoqué, pour une première fois, la fin de la politique du PEG, c’est-à-dire du maintien de la parité de la monnaie nationale face au dollar, lors d’une interview diffusée par France24.

Riad Salamé a rapidement corrigé le tir, indiquant que la fin de la politique de maintien de la parité de la livre face au dollar ne pourra être décidé qu’à l’issue de négociations avec le Fonds Monétaire International, alors que les réserves monétaires disponibles seraient sur le point d’être épuisées. Le gouverneur de la BdL avait également reconnu précédemment que celles-ci seraient à leurs plus bas niveaux, avant d’accuser les importations – à hauteur de 65 milliards de dollars entre 2017 et 2019 et non les transferts de fonds à l’étranger – d’être à l’origine de la pénurie de devises étrangères sur le marché local.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español