Le siège du Grand Sérail avant l'explosion du Port de Beyrouth.
Le siège du Grand Sérail avant l'explosion du Port de Beyrouth.

Un an après la démission du gouvernement Hassan Diab, le 10 août 2020, 6 jours après l’explosion du port de Beyrouth, le Liban est toujours sans nouveau cabinet en dépit de la situation d’urgence dans laquelle il se trouve, entre crise économique, dégradation de la situation sociale, la crainte de voir la situation sécuritaire ou encore désormais crise politique.

Après que Mustapha Adib puis Saad Hariri se soient retirés, c’est au tour de Najib Mikati de tenter de former un nouveau cabinet. Ce dernier buterait cependant face aux différentes exigences des partis politiques, entre ministère des finances réclamé par le mouvement Amal, ou encore les ministères de l’intérieur et de la justice tous 2 revendiqués à la fois par les anciens premier ministres au nom de la communauté sunnite et par la présidence de la république sur fond de différentes affaires judiciaires.

Si Najib Mikati souhaiterait conserver la même distribution entre sectes religieuses, la Présidence de la République réclamerait la rotation des différents portefeuilles régaliens, conformément à l’initiative française, notent des sources proches du Palais de Baabda, soulignant que différents dossiers impliquant des personnalités proches du président de la chambre Nabih Berri ou encore des anciens premiers ministres, sont devant la justice. Pour sa part, les dirigeants sunnites estiment que la volonté de Baabda à contrôler le ministère de l’intérieur intervient à un momentum où celui-ci sera en charge d’organiser les élections législatives de mai 2022.

Autre portefeuille crucial désormais, celui des affaires social, dont dépendra le programme de rationnement à la population vulnérable qui pourrait se transformer lui-même en outil électoral. Ce ministère est désormais réclamé par l’ancien député Walid Joumblatt au nom de la communauté Druze.

Depuis un an en effet, la livre libanaise s’est également effondrée par rapport au dollar, passant de moins de 8 000 LL/USD à plus de 20 000 LL/USD. Cette dégradation a induit une forte perte du pouvoir d’achat de la population, rendant plus de 75% de celle-ci à considérée comme étant vulnérable.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.