Le siège de l'Electricité du Liban (EDL).Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés
Le siège de l'Electricité du Liban (EDL).Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés

Le ministère des finances a approuvé une nouvelle avance en devises étrangères en faveur de l’Electricité du Liban. Cette dernière a été demandé par la présidence du conseil des ministres et après discussion avec le président de la république, le général Michel Aoun, le premier ministre sortant Hassan Diab et le gouverneur de la banque du Liban Riad Salamé et vise à permettre à l’EDL d’acheter le fioul nécessaire au fonctionnement de ses centrales électriques.

Si ce prêt se concrétise, la menace de pénurie de courant électrique pourrait donc s’éloigner pour un temps alors que la précédente avance, pourtant décidée suite à un vote du parlement, a vu être suspendu suite à un appel des parlementaires des Forces Libanaises devant le Conseil Constitutionnel.

On ignore pour l’heure si la Banque du Liban approuvera de verser les fonds nécessaires alors que les réserves monétaires disponibles sont quasiment épuisées.

Pour sa part, l’EDL a indiqué que seul 1 tanker sur les 4 actuellement au large des côtes libanaises a pu voir sa cargaison être déchargée. En cause, le retard pris par la Banque du Liban à honorer ces achats. La situation s’est encore dégradée après que les propriétaires des générateurs de quartiers aient annoncé une coupure de 5 heures d’électricité par jour en raison des pénuries de plus en plus importantes de l’électricité publique.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español