Le premier ministre Najib Mikati a reçu au grand sérail le comité des familles des détenus islamistes de la prison de Roumieh, en présence des ministres de la Justice, le juge Henry El Khoury et de l’Intérieur et des Municipalités, Le juge Bassam Mawlawi.

Parmi les prisonniers de Roumieh, de nombreux islamistes impliqués notamment dans les combats de Nahr Bared en 2007 – combats qui avaient fait 167 morts côté Armée Libanaise – ou encore dans la prise de la ville d’Aarsal en 2014. Ces derniers avaient fini par constituer un véritable émirat islamique à l’intérieur de l’établissement pénitentiaire d’où serait même parti des mots d’ordre d’attaque ou d’attentats contre l’armée libanaise ou la population de banlieue Sud de Beyrouth, fief du Hezbollah chiite. Certains ont été libérés en décembre à la faveur d’un échange avec les militaires libanais kidnappés par le groupe rebelle syrien Al Nosra lors de la prise de la ville d’Aarsal dans la Békaa Est en Aout 2015.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.