Les incendies se poursuivent dans la province du Akkar au Nord du Liban pour le 3ème jour consécutif alors que La Défense Civile, en dépit des moyens engagés semble ne pas être capable de mettre fin à la catastrophe.

Si aucun décès n’est à déplorer ces dernières 48 heures, certaines personnes ont dû évacuer leurs domiciles menacés par les flammes. D’autres ont été fortement intoxiqués par la fumée. Un pompier a d’ailleurs dû être hospitalisé.

Pour rappel, un jeune homme de 14 ans est décédé le premier jour des incendies, alors qu’il tentait de défendre sa maison face au flammes.

De nouveaux foyers d’incendies se sont déclarés dans la région notamment au niveau de Rahba et d’Al-Qobayat. Le feu serait hors de contrôle au niveau de Jabal Akroum, a précisé le ministre sortant de l’agriculture Abbas Mortada, dans une région difficile d’accès.

Côté syrien, les incendies en provenance du Liban ont été maitrisés. Des hélicoptères syriens sont également intervenus côté libanais pour aider les unités de La Défense civile locale renforcée par des moyens en provenance de Beyrouth, du Metn, du Kesrouan et de la Békaa.

Les autorités libanaises tentent d’obtenir une aide étrangère pour contrôler la situation. Après la Syrie, il s’agirait notamment d’obtenir une aide de la Jordanie ou encore de Chypre, voire même de Grèce.

Par ailleurs, des incendies un peu moins intenses ont éclaté durant la nuit dans les autres régions libanaises notamment dans le Chouf.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español