Les rues désertes au Liban suite à l'épidémie de Coronavirus COVID-19, le samedi 14 mars 2020. Crédit Photo Francois el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés

Le Ministère de l’intérieur a publié un communiqué soulignant que les mesures préconisées par le comité de suivi de l’épidémie du coronavirus constituent des recommandations qui ne sont actuellement pas en vigueur pour l’heure.

Le Ministère indique que par conséquent, la population est amenée à respecter les mesures préconisées par ses services et les dernières circulaires publiées à ce sujet.

Pour rappel, le comité de suivi du coronavirus a recommandé hier un durcissement des mesures pour contrer l’importante hausse actuelle du nombre de cas de personnes contaminées par la maladie, sur fond de mises en garde du ministre de la Santé Hamad Hassan.

Ils rappellent les mesures de sécurité aux entrées du Liban, notamment au niveau de l’aéroport international de Beyrouth et des frontières terrestres et maritimes. Toute personne doit ainsi passer un test PCR 96 heures avant son voyage.

En cas de d’absence de tests PCR au départ, ces personnes devront être placées par le ministère du tourisme dans des hôtels qui leurs seront désignés durant 24 heures, le temps de connaitre les résultats de ces examens. Il reviendra au ministère de l’intérieur de faire respecter ces mesures.

Le Ministère de la santé et la Croix Rouge Libanaise devront effectuer les transferts des personnes contaminées vers les hôpitaux qui leurs seront désignés. En outre, pour les personnes résidentes au Liban, les personnes âgées de plus de 60 ans sont invitées à ne pas quitter leur domicile sauf en cas de nécessité.

En cas d’aggravation de l’épidémie, le comité recommande la fermeture pour une semaine des pubs et boites de nuit, les piscines couvertes, salles de fêtes, théâtres et cinémas, des centres d’amusement, des salles de gym, ainsi que des marchés populaires et autres lieux rassemblements religieux à l’exception des mariages devront opérer qu’à hauteur de 50% de leurs capacités ou encore que le nombre total de participants ne dépasse pas 50 dans les lieux fermés et 150 dans les lieux extérieurs. 

Pour l’heure, les experts interrogés estiment que le Liban a aujourd’hui dépassé le stade 4 de l’épidémie qui semble désormais être incontrôlable. Ils estiment que le refus des autorités à instaurer un nouveau confinement intervient, non pas pour des raisons sanitaires mais pour des raisons économiques.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español