Les propriétaires des générateurs de quartier ont débuté le rationnement jugé nécessaire en raison de pénuries de fioul dans certaines régions libanaises.

Certains propriétaires de générateurs auraient également relevé les tarifs, une mesure illégale, soulignent certains consommateurs. Ces hausses interviennent en raison de la pénurie de fioul qui a amené certains d’entre eux à recourir à l’achat au marché noir.

Cette information intervient alors que le président du syndicat des propriétaires de générateurs a appelé l’EDL à fournir au moins 6 à 8 heures de courant par jour et à ce que le fioul nécessaire au fonctionnement de ces générateurs puisse leur parvenir au prix du tarif subventionné.

Par ailleurs, le ministre des finances Ghazi Wazni, le premier ministre sortant Hassan Diab et la Présidence de la République ont indiqué avoir signé un décret accordant à l’Electricité du Liban une nouvelle avance pour permettre le déchargement de tankers se trouvant déjà au large des côtes libanaises.

Si ce nouveau prêt se concrétise et que la Banque du Liban puisse accorder les lignes de crédit nécessaires, la menace de pénurie de courant électrique pourrait donc s’éloigner pour un temps alors que la précédente avance, pourtant décidée suite à un vote du parlement, a vu être suspendu suite à un appel des parlementaires des Forces Libanaises devant le Conseil Constitutionnel.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español