Les rues désertes au Liban suite à l'épidémie de Coronavirus COVID-19, le samedi 14 mars 2020. Crédit Photo Francois el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés
Les rues désertes au Liban suite à l'épidémie de Coronavirus COVID-19, le samedi 14 mars 2020. Crédit Photo Francois el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés

Un rapport de l’ONU note que la crise économique que traverse le Liban touche encore plus durement les migrants. 50% d’entre eux seraient actuellement sans emplois dont une majorité depuis le derniers trimestre de 2020.

Il s’agirait principalement de travailleurs étrangers en provenance des Philippines, de l’Ethiopie, du Bangladesh ou encore de certains pays africains.

Selon l’ONU, ces personnes ne seraient même plus capables d’assumer le coût d’achat de produits alimentaires.

Par ailleurs, ces individus feraient l’objet toujours d’abus dont des abus sexuels ou encore aujourd’hui du refus de leurs employeurs à les payer. Près de la moitié souhaiterait retourner chez eux mais ne pourraient payer le prix d’un billet retour. D’autres aussi ne pourraient pas retourner chez eux en raison du système Kafala qui les privent de leur passeport au profit de leurs employeurs ou agences d’intérim qui les emploient.

L’ONU réclame donc qu’un financement et des procédures puissent être mises en route rapidement au Liban afin d’assurer leurs départs du Liban.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.