L’Union des propriétaires de restaurants, cafés, divertissements et pâtisseries a répondu aux critiques concernant la directive du Ministère du Tourisme permettant la reprise des activités liées au Narguileh.

En réponse à l’Association de Protection des Consommateurs qui avait souligné que ce décret contrevenait aux lois anti-tabac, les propriétaires de restaurants, cafés, divertissements et pâtisseries indique être toujours soumis à cette loi. Il s’agit d’une autorisation faite à l’extérieur et non à l’intérieur de leurs établissements.

Ils accusent également l’Association de Protection des Consommateurs de ne pas s’attaquer à la hausse des prix et à “l’immoralité de nombreux commerçants” qui auraient augmenté de manière importante les prix.

“Nous, les gens du secteur du tourisme, nous en savons mieux à ce sujet. Nous savons ce qui est approprié pour nous et ce qui est dans notre intérêt. Nos voix ont fait écho dans sa défense. Quant à vous, l’Association des consommateurs, qu’avez-vous fait?” 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.