Plusieurs milliers de personnes manifestent à Beyrouth, à Tyr, à Nabatiyeh, à Saïda ou encore à Tripoli contre le paiement des eurobonds, alors que les autorités libanaises ont annoncé pourtant un défaut de paiement.

Ils entendent aussi protester contre la crise économique et la classe politique, accusée par ailleurs d’être corrompue et qui a mené le Liban a un état de quasi faillite financière, alors que les autorités libanaises devraient annoncer une série de mesures économiques, fiscales ou monétaires.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.