Le dirigeant des Forces Libanaises a réitéré son refus de faire nommer par ses députés, l’ancien premier ministre Saad Hariri comme prochain locataire du Grand Sérail.

“Nous somme confiants que nous n’arriverons à aucun résultat tant que le trio reste au pouvoir, à savoir le Courant Patriotique Libre, le Hezbollah et le Mouvement Amal”

Il estime également que Saad Hariri reste libre de ses choix s’il désire diriger un nouveau gouvernement. “Cependant, nous ne voulons pas boire le poison ou commettre un nouveau suicide”, poursuit-il concernant la position du Bloc Parlementaire des Forces Libanaises.

Samir Geagea a également réitéré son appel à des élections législatives anticipés déjà lancée suite à l’explosion du port de Beyrouth et décrite par lui comme seule solution face à la crise actuelle pour ensuite résoudre les différentes crises auquel le Liban fait face.

Saad Hariri fait ainsi face à l’opposition à la fois du Courant Patriotique Libre et des Forces Libanaises côté chrétien et du Parti Socialiste Progressiste côté druze. Il bénéficie cependant du soutien du Courant du Futur, son propre parti, du mouvement Amal et du Hezbollah.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español