Le département du trésors américain a annoncé un nouveau train de sanctions visant 4 personnes suspectées d’être liées au mouvement chiite Hezbollah.

Le communiqué des autorités américaines accuse ainsi le Hezbollah de continuer d’exploiter “le secteur commercial légitime pour un soutien financier et matériel, ce qui permet au groupe de commettre des actes de terrorisme et de dégrader les institutions politiques du Liban”

Cette information intervient alors que le fioul en provenance d’Iran est arrivé hier au Liban via la Syrie alors qu’un bras-de-fer est en cours au Liban avec la proposition américaine de réactiver le gazoduc arabe toujours via la Syrie.

Le communiqué du trésor américain

Aujourd’hui, les États-Unis L’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du Département du Trésor désigne des membres d’un réseau de conduits financiers basés au Liban et au Koweït qui financent le Hezbollah. De plus, l’OFAC désigne des membres d’un réseau international de facilitateurs financiers et de sociétés écrans qui opèrent à l’appui du Hezbollah et de la Force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC-QF) iraniens. Ensemble, ces réseaux ont blanchi des dizaines de millions de dollars via les systèmes financiers régionaux et mené des opérations de change et des échanges d’or et d’électronique au profit du Hezbollah et du IRGC-QF. Le Hezbollah, avec le soutien de l’IRGC-QF, utilise les revenus générés par ces réseaux pour financer des activités terroristes, ainsi que pour perpétuer l’instabilité au Liban et dans toute la région.

« Le Hezbollah et l’IRGC-QF continuent d’exploiter le système financier international pour financer des actes de terrorisme », a déclaré Andrea M. Gacki, directeur du Bureau du contrôle des avoirs étrangers. « Les États-Unis n’hésiteront pas à prendre des mesures pour perturber les réseaux qui apportent un soutien financier au Hezbollah et aux IRGC-QF. »

L’action d’aujourd’hui est prise conformément au décret exécutif (E.O.) 13224 de l’autorité antiterroriste, tel que modifié. Le Hezbollah a été désigné conformément à l’E.O. 13224 le 31 octobre 2001. L’IRGC-QF a été désigné conformément à l’E.O. 13224, tel que modifié, en 2007 pour avoir soutenu de nombreux groupes terroristes.

Les financiers du Hezbollah au Koweït et au Liban

Les actions d’aujourd’hui soulignent les liens directs entre le réseau financier mondial du Hezbollah et les activités terroristes. Le Hezbollah continue d’exploiter le secteur commercial légitime pour un soutien financier et matériel, ce qui permet au groupe de commettre des actes de terrorisme et de dégrader les institutions politiques du Liban. Les désignations des personnes et entités décrites ci-dessous démontrent les efforts continus du Trésor pour cibler le Hezbollah et le soutien essentiel qui lui est fourni par l’IRGC-QF iranien.

Hasib Muhammad Hadwan, également connu sous le nom de Hajj Zayn, est un haut fonctionnaire du Secrétariat général du Hezbollah. Il est subordonné au secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, et est chargé de collecter des fonds auprès de donateurs et d’hommes d’affaires hors du Liban. L’OFAC a désigné Hassan Nasrallah le 16 mai 2018, conformément à E.O. 13224, tel que modifié, en tant que chef du Hezbollah. Ali al-Sha’ir est le directeur du bureau d’Hadwan et accepte des contributions financières au nom du Hezbollah depuis 2000.

Hasib Muhammad Hadwan est désigné conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir agi ou prétendu agir pour ou au nom, directement ou indirectement, du Hezbollah. Ali al-Sha’ir est désigné conformément à E.O. 13224, tel qu’amendé, pour avoir matériellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou services au Hezbollah.

Talib Husayn ‘Ali Jarak Ismai’l a coordonné le transfert de millions de dollars au Hezbollah du Koweït par l’intermédiaire de Jamal Husayn ‘Abd ‘Ali’ Abd-al-Rahim al-Shatti. Talib Husayn ‘Ali Jarak Ismai’l s’est également rendu au Liban pour rencontrer des responsables du Hezbollah afin de donner de l’argent au groupe.

Talib Husayn ‘Ali Jarak Ismai’l et Jamal Husayn ‘Abd ‘Ali’ Abd-al-Rahim al-Shatti sont désignés conformément à E.O. 13224, tel qu’amendé, pour avoir matériellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou services au Hezbollah.

Réseau de vente de devises, d’or et d’électronique du Hezbollah et du IRGC-QF

Les facilitateurs financiers de l’IRGC-QF et du Hezbollah, Meghdad Amini et Ali Qasir, dirigent un réseau de près de 20 personnes et sociétés écrans, situés dans plusieurs pays et juridictions, qui facilite le mouvement et la vente de dizaines de millions de dollars d’or, d’électronique et devises étrangères à l’appui du Hezbollah et de l’IRGC-QF. Amini a été désigné conformément à E.O. 13224 en mai 2018 pour son rôle en aidant l’IRGC-QF à transférer de l’argent de l’Iran vers les Émirats arabes unis pour la conversion aux États-Unis. dollars. Qasir a été précédemment désigné en septembre 2019 conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir agi au nom ou au nom du responsable du CGRI-QF Rostam Ghasemi, qui supervisait un vaste réseau impliqué dans les ventes de pétrole au nom du CGRI-QF. Qasir, un facilitateur financier du Hezbollah, travaille avec les responsables du Hezbollah pour gérer les comptes bancaires du groupe en Iran et collabore avec les responsables de l’IRGC-QF pour gérer les transactions financières dans l’intérêt à la fois du Hezbollah et de l’IRGC-QF. Il a aidé à transférer des centaines de millions de dollars au profit du Hezbollah et de l’Iran. Qasir a continué à travailler avec Ghasemi pour organiser la vente de pétrole iranien à des clients étrangers afin de générer des revenus pour l’IRGC-QF et le Hezbollah suite aux désignations du couple en 2019.

Qasir est désigné aujourd’hui conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir agi ou prétendu agir pour ou au nom, directement ou indirectement, du Hezbollah.

Amini et Qasir sont aidés dans leurs efforts par une équipe de subordonnés de confiance. Omid Yazdanparast, Mohammad Ali Damirchilu et Samaneh Damirchilu facilitent la contrebande d’or et de devises de l’Iran vers la Turquie via des vols commerciaux exploités par la compagnie aérienne iranienne désignée par les États-Unis, Mahan Air. Mohammad Reza Kazemi facilite les ventes d’or en Turquie. Une fois l’or vendu, le produit est retourné à l’Iran par le même processus, après quoi ils sont transférés à Amini et Qasir. Samaneh Damirchilu a également travaillé avec Qasir pour faciliter la vente de pétrole iranien aux acheteurs étrangers.

Yazdanparast et Samaneh Damirchilu sont désignés conformément à l’E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir matériellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou services à ou à l’appui d’Ali Qasir. Mohammad Reza Kazemi est désigné conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir matériellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou services à ou à l’appui de Meghdad Amini. Mohammad Ali Damirchilu est désigné conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir agi ou prétendu agir pour ou au nom, directement ou indirectement, d’Ali Qasir.

Mostafa Puriya et Hossein Asadollah vendent des appareils électroniques pour le compte de ce réseau aux Émirats arabes unis par l’intermédiaire de la société basée à Dubaï Hemera Infotech FZCO. Puriya et Asadollah sont désignés conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir matériellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou services à ou à l’appui de Meghdad Amini. Hemera Infotech FZCO est désignée conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir été détenu, contrôlé ou dirigé par, directement ou indirectement, Hossein Asadollah.

L’homme d’affaires chinois Morteza Minaye Hashemi a utilisé son accès au système financier international pour blanchir d’énormes sommes d’argent pour l’IRGC-QF et le Hezbollah. En coordination avec Mohammad Reza Kazemi, Hashemi a blanchi des dizaines de millions de dollars pour l’IRGC-QF et le Hezbollah par le biais de conversions de devises étrangères et de ventes d’or. Hashemi a également été impliqué dans des transferts financiers associés à Mohammadreza Khedmati, un autre facilitateur financier de l’IRGC-QF désigné en mai 2018 Amini pour avoir apporté son soutien aux côtés de l’IRGC-QF.

Hashemi est désigné conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir matériellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou services à ou à l’appui de l’IRGC-QF et du Hezbollah.

Hashemi contrôle plusieurs sociétés basées à Hong Kong et en Chine continentale. Hashemi est aidé par les ressortissants de la République populaire de Chine Yan Su Xuan et Song Jing qui, sous la direction de Hashemi, l’ont aidé à établir des comptes bancaires et à servir de propriétaires de paille pour ses entreprises. Yan Su Xuan, au nom de Hashemi, a également acheté des produits à double usage d’origine américaine pour les réexpédier en Iran.

PCA Xiang Gang Limited, Damineh Optic Limited, China 49 Group Co., Limited, Taiwan Be Charm Trading Co., Limited et Black Drop Intl Co., Limited sont désignés conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir été détenu, contrôlé ou dirigé par, directement ou indirectement, Hashemi.

Victory Somo Group (HK) Limited et Yummy Be Charm Trading (HK) Limited sont désignés conformément à E.O. 13224, tel que modifié, pour avoir été détenu, contrôlé ou dirigé par, directement ou indirectement, Song Jing. Hashemi maintient un contrôle important sur les fonds et l’administration de ces deux sociétés.

Implications des sanctions

À la suite de l’action d’aujourd’hui, tous les biens et intérêts dans les biens des personnes physiques et morales nommées ci-dessus, ainsi que toute entité détenue, directement ou indirectement, à 50 % ou plus par eux, individuellement ou avec d’autres personnes bloquées, qui sont aux États-Unis ou sous le contrôle d’un État américain personne doit être bloquée et signalée à l’OFAC. Sauf autorisation par une licence générale ou spécifique délivrée par l’OFAC ou autrement exemptée, les réglementations de l’OFAC interdisent généralement toutes les transactions par les États-Unis. personnes ou aux États-Unis (y compris les transactions transitant par les États-Unis) qui impliquent des biens ou des intérêts dans des biens de personnes désignées ou autrement bloquées.

Par ailleurs, la réalisation de certaines opérations avec les personnes désignées aujourd’hui comporte un risque de dispositions légales en application de l’E.O. 13224, tel que modifié. Plusieurs personnes désignées aujourd’hui sont soumises au Règlement sur les sanctions financières du Hezbollah, qui met en œuvre la loi de 2015 sur la prévention du financement international du Hezbollah, telle que modifiée par la loi de 2018 sur la prévention du financement international du Hezbollah. En vertu de ces autorités, l’OFAC peut interdire ou imposer des conditions strictes. sur l’ouverture ou le maintien aux États-Unis d’un compte de passage par une institution financière étrangère qui a sciemment effectué ou facilité toute transaction importante au nom d’un terroriste mondial spécialement conçu ou, entre autres, facilite sciemment une transaction importante pour le Hezbollah ou certaines personnes désignées pour leur lien avec le Hezbollah.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.