Le syndicat des agents maritime a estimé que les pannes d’électricité pourraient avoir des conséquences dramatiques sur le stockage des marchandises réfrigérées présentes dans le port de Beyrouth. Cela concernerait 500 containers contenant des médicaments ou encore de la nourriture pour une valeur totale équivalente à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Cette situation aurait été induite par l’absence d’un directeur des installations portuaires conduisant à une paralysie administrative et à l’arrêt des commandes de fioul nécessaires aux générateurs.

L’organisation syndicale appelle par conséquent le ministre sortant des transports Michel Najjar à prendre les décisions nécessaires pour sécuriser un approvisionnement en électricité, notant que le fioul encore présent ne suffit que jusqu’à ce mercredi.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español