Une réunion s’est déroulée en présence du ministre sortant de l’Intérieur et des Municipalités, le général de brigade Mohamed Fahmi, pour suivre l’application des différentes mesures visant à lutter contre les trafics de drogue notamment vers l’Arabie Saoudite.

Cette information intervient au lendemain de la décision saoudienne de bannir l’importation de tout type de produit alimentaire en provenance du Liban en raison de la présence dans certains cargaisons d’importantes quantités de drogues.

Le ministre s’est exprimé à l’issue de cette réunion, réitérant sa volonté de mettre fin à ces trafics. “L’État libanais est contre la déstabilisation de ses relations avec les pays frères et amis, en particulier le Royaume d’Arabie saoudite. Le Liban ne peut oublier l’aide innombrable qu’il fournit depuis de nombreuses années”, déclare-t-il annonçant la mise en place d’ici 3 à 3 semaines de nouvelles mesures opérationnelles concernant les exportations.

Ainsi, serait prévue la mise en place de scanners aux frontières libanaises. Celles-ci pourraient être opérées par des sociétés privées, notent certaines sources. f

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español