Excellence,

Le 16 février 2010, dans l’après-midi, j’étais chez vous au Grand Sérail en compagnie de Michel Eddé, les deux secrétaires généraux du Comité National de dialogue islamo-chrétien ainsi que mes partenaires dans le projet « Ensemble autour de Marie, Notre Dame ». Le but de notre visite était de réclamer avec insistance la proclamation du 25 mars, Fête de l’Annonciation, « Journée nationale islamo-chrétienne » chômée.

Ce projet vous a séduit, plus que votre collègue Fouad Saniora qui ne voulait pas entendre parler d’un jour chômé, surtout que, quatre jours plus tard, le 20 février, vous étiez attendu au Vatican, chez Sa Sainteté le Pape Benoît XVI.

En fin de réunion, je vous prenais à part pour vous demander comment risqueraient de réagir les extrémistes de tous bords. Votre réponse a forcé mon admiration : « Nous faisons ce que notre conscience nous dicte. Les mécontents n’ont qu’à prendre le train en marche, sinon tant pis pour eux ». Moi qui suis loin d’approuver vos options politiques, et c’est de notoriété publique, vous m’avez inspiré un grand respect.

Deux jours plus tard, le Conseil des ministres, que vous présidiez, décidait à l’unanimité cette Fête nationale. Acte historique et courageux qui met en lumière et en pratique la vocation de notre Liban Message et le rôle important qu’il peut jouer en cette période cruciale de l’histoire du Proche-Orient, et qui aide à renforcer la paix civile et le dialogue.

M. Hariri,

Depuis plus d’un an, les citoyens honnêtes, cultivés et paisibles de ce pays subissent la haine déclarée d’un député membre de votre groupe parlementaire : le dénommé Khaled el-Daher qui nous inonde de ses déclarations incitant à la haine confessionnelle, qui annonce à cor et à cri vouloir islamiser le Liban, en commençant par Tripoli, « la forteresse de l’islam », qui prétend défendre « ahl el sounna » selon lui victimes d’un complot et qui diffuse son poison contre notre Armée nationale.

M. Hariri,

Permettez-moi de me poser les questions légitimes suivantes :

* Comme vous-même ainsi qu’aucun membre de votre groupe parlementaire n’a jusque-là dénoncé les agissements dangereux de ce monsieur, cela veut-il dire que vous approuvez son comportement dans le cadre d’une distribution bien orchestrée des rôles ?

* Pourquoi les députés chrétiens de votre formation et vos alliés politiques ne bronchent pas ?

* Subiriez-vous des pressions insupportables qui vous obligent au silence ?

* Cet « énergumène » vous est-il imposé avec certains de ses acolytes de la même trempe, à tel point que vous êtes dans l’impossibilité de le faire taire ?

* Vous rendez-vous compte du danger que ce « bonhomme » constitue pour la paix civile, et quelle influence néfaste il peut avoir, surtout auprès d’une masse pauvre et inculte ?

Votre silence, Monsieur Hariri, nous trouble et nous inquiète. Sachez que :

* Une grande majorité de Libanais, sunnites compris, ne peuvent plus voir Khaled el-Daher, même en caricature, ni même entendre l’écho de sa voix, crachant son poison au quotidien et ramassant surtout autour de lui une racaille aussi imbécile que lui.

* Si vous ne prenez pas les mesures qui s’imposent, ce sont les citoyens de ce pays qui s’en chargeront, réclamant haut, fort et sans ambiguïté, sa démission et même son exil. Réclamant surtout son jugement pour se retrouver dans la seule place qu’il mérite : la prison !

* Dans l’ambiance de dialogue qui prévaut aujourd’hui, des excités de ce genre n’ont pas leur place parmi nous, qu’ils ont tout intérêt à sortir de notre décor parce qu’ils nous inspirent le dégoût.

Cheikh Saad, la balle est dans votre camp. Prenez vos responsabilités !

Par Nagy el-Khoury
Citoyen Libanais attaché à ce pays, œuvrant pour le dialogue, et croyant fermement en la civilisation de l’Amour.
Lundi 9 février 2015, en la Fête de Saint Maron, serviteur du Christ Roi.

Libnanews

Sur le même sujet :

Cumul de dérapages par Khaled Daher, en toute impunité

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.