Certaines sources proches des propriétaires des stations essence indiquent que les tankers au large des côtes libanaises pourraient voir leur marchandise être déchargés aujourd’hui. Le problème serait toujours lié au fait que la Banque du Liban n’aurait toujours pas accordé les lignes de crédit nécessaires.

Les files d’attente devant les stations essence se sont ainsi encore allongées après ce weekend. À Naameh notamment, l’autoroute connait un important embouteillage faisant même craindre une série d’accidents, certains automobilistes prenant le sens contraire au trafic routier pour tenter d’en sortir.

Cette crise touche également l’électricité du Liban qui pourrait voir sa production être réduite à seulement 2 heures quotidiennement au Nord du Liban après que la Banque du Liban n’a toujours pas également versé les sommes nécessaires pour procéder au transfert du fioul aux centrales électriques locales en dépit de l’approbation du gouvernement à y procéder.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Español Հայերեն