Le logo du courant du futur (Liban)

Le vice président du Courant du Futur Moustapha Alloush s’en est vivement pris aux groupes issus de la société civile qui ont rencontré le ministre des Affaires étrangères Français Jean-Yves le Drian durant sa visite cette semaine au Liban. Il a également estimé que cette visite intervenait pour informer les dirigeants libanais de la fin de l’initiative française.

Le député a révélé que les relations entre la France et le premier ministre désigné Saad Hariri se sont fortement dégradées. Celui-ci aurait été soumis à d’intenses pressions en vue d’annoncer un gouvernement. Paris lui aurait même demandé, toujours selon Moustapha Alloush de rencontrer le président du courant patriotique libre.

Hariri a déclaré que, pour que la réunion ait lieu, Bassil doit annoncer ouvertement son soutien au gouvernement et sa volonté de lui accorder la confiance” au parlement, a poursuivi Mustapha Alloush, s’en prenant par ailleurs à Saad Hariri accusé d’avoir trop eu confiance envers Paris.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Español Հայերեն