Le député Amal Ali Khreiss a estimé que la désignation de Nagib Mikati à la tête du prochain gouvernement est un acte démocratique et constitutionnel, dénonçant les propos tenus par certains alliés du 14 Mars, accusant l’opposition d’avoir mené un coup d’état.

Le parlementaire a également Saad Hariri de mener un coup d’état, soutenu par les USA, en n’ayant pas accepté l’initiative syro-saoudienne suite à l’ingérence de l’administration américaine avant d’appeler à l’union nationale pour faire face au complot israélien et pour traiter les problèmes socio-économiques auxquels le Liban fait face. Ali Khreiss a également souligné le nécessaire renforcement notamment en terme d’équipements de l’armée libanaise.