La Turquie est « une 3ème voie au Moyen Orient », estime l’analyste Ihsan Dagi dans le quotidien La Tribune, qui poursuit en estimant que l’AKP pourrait « remplir le vide » provoqué par l’affaiblissement du leadership égyptien face au conflit israélo-arabe et fort d’une importante croissance économique estimée à 8%.
A lire dans:
Le modèle turc veut s’exporter dans les pays du printemps arabe
.

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.