À Beyrouth, 25% des appartements sont vides, mais on continue à vouloir construire …

3 minutes à lire À Beyrouth, 25% des appartements construits après 1996 sont vides en raison de l’absence de locataires ou même de propriétaires qui désirent y résider, selon une étude effectuée par l’Institut Issam Fares de l’AUB. Les investisseurs préfèrent garder des immeubles vides au lieu d’en baisser les prix pour plusieurs raisons. L’absence … Lire la suite de À Beyrouth, 25% des appartements sont vides, mais on continue à vouloir construire …