Liban/hydrocarbure: toujours pas de réponse à l’appel d’offre

Des sources proches de l’administration des Ressources Pétrolières ont indiqué au quotidien Daily Star n’avoir reçu aucune réponse d’entreprises internationales en réponse à l’appel d’offre du Liban pour l’exploration et l’exploitation des ressources gazières et pétrolières offshores qui s’achève ce jeudi 12 octobre à 15 heures.

Le Ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques César Abi Khalil avait déjà précédemment reporté le délais de l’appel d’offre du 15 septembre au 12 octobre en raison de l’absence de réponse.

Cet appel d’offre consiste à attribuer l’exploitation de 5 blocks offshores.

Les précédents appels d’offres avaient cependant suscité l’intérêt de nombreuses companies qui avaient été préqualifiées pour y participer. 51 avaient ainsi été sélectionnées durant la procédure de qualification à d’appel d’offre de l’année 2017 et 23 en 2013.

Avec quatre ans de retard, le Liban s’est doté le 19 septembre dernier du cadre légal qui lui permet de se lancer dans la course à l’exploitation de gaz, avec plusieurs années de retard sur les pays de la région, et notamment Israël avec qui il existe un conflit de délimitation des zones d’exploitation ou l’Egypte. L’absence de réponses de multinationales pourrait être lié au conflit territorial avec l’Etat Hébreu sur les zones 8, 9 et 10.

 

 

The following two tabs change content below.
Expert économique, François el Bacha est l'un des membres fondateurs de Libnanews.com. Il a notamment travaillé pour des projets multiples, allant du secteur bancaire aux problèmes socio-économiques et plus spécifiquement en terme de diversité au sein des entreprises.