Depuis Londres, le secrétaire général de l’OPEP a indiqué que l’organisation est prête à intervenir en cas de pénurie de pétrole, écartant toutefois tout risque en dépit de la situation sécuritaire précaire en Egypte pouvant mettre à mal le passage par le canal de Suez.

Il a également indiqué que les pays producteurs de pétrole disposent d’une réserve de production de 6 millions de baril/jour si nécessaire.

Le baril de pétrole a cloturé au dessus de 100 usd, une première depuis 2 ans, en raison de la situation dans les différents pays arabes.