Dans une interview diffusée par radio Al Charek, le député Elie Marouni a déclaré ce mardi qu »‘il est temps de dire la vérité telle qu’elle soit difficile, « estimant que le  » silence était en faveur du Liban sa stabilité et sa sécurité ».

L’ancien ministre a également salué le discours du premier ministre sortant Saad Hariri, qui mettrait selon lui, « les points sur les I », estimant que  le premier ministre désigné Najib Mikati n’aura que deux choix a faire, « soit obéir au Hezbollah et Aoun ou opter pour un gouvernement technocrate coupant leur appétit ».

Le député Kataëb a conclu en estimant que s’il s’agit de la décision du dirigeant du CPL Michel Aoun concernant la formation du prochain gouvernement, ce dernier ne verra alors jamais le jour.