L'aéroport international de Beyrouth. Crédit Photo: Francois el Bacha
L'aéroport international de Beyrouth. Crédit Photo: Francois el Bacha

Au cours d’une cérémonie organisée à l’occasion de la donation par la Middle East Airlines (MEA) de des ouvrages détenus par l’ancien gouverneur de la Banque Centrale, Edmond Naim, à la bibliothèque nationale, le président de la compagnie nationale libanaise a indiqué que cette dernière aurait subi des pertes évaluées entre 7 à 8 millions de dollars en raison « des convulsions politiques », allusion à la chute du gouvernement Saad Hariri et aux appels de certains pays arabes – dont l’Arabie Saoudite – à leur ressortissants à ne pas se rendre au Liban.

Ses pertes seraient les plus importantes depuis le conflit israélo-libanais de juillet 2006. Elles se montaient alors à 35 millions de dollars.

Mohammed Hout a également réfuté tout projet d’augmentation des tarifs des billets d’avions en raison de la hausse du prix du baril de pétrole.

Comments are closed.